Corinne VUE- Peintre et Sculpteur, site officiel. Bienvenue!

Le mot de l'Artiste:

Je voudrais partager avec vous l'amour de la beauté, de la sensualité et de l'harmonie. On sait combien ces thèmes, dans l'histoire de l'art, ont pu être l'objet d'hypocrisie et de censure. Aujourd'hui encore, surtout pour une femme, peindre et dessiner la nudité avec pureté reste un combat qui contribue à la liberté d'expression. J'ai donc choisi de vous présenter la technique du sumi-e dont l'origine nous emmène jusqu'au JAPON, qui exige un tracé extrêmement rapide, fruit d'une grande concentration et qui ne peut être repris, me permettant de traduire la sensualité du corps féminin et d'offrir telle quelle la beauté de la nudité. J'y ajouterai d'autres techniques telles que l'huile, le pastel, et également des sculptures en bronze ou en pâte de verre pour exprimer ma quête de la transparence..

Qui est Corinne VUE ?

Corinne VUE est née à LILLEBONNE en 1958, elle a fréquenté une école d'arts graphiques pendant 4 ans.
Sa rencontre avec le peintre Alain BONNEFOIT, de renommée internationale, est décisive, elle devient son élève. Avec lui, elle découvre l'art du sumi-e, technique japonaise de dessin à l'encre qui consiste à simplifier le trait. Profondément inspirée par les sculptures de VOLTI, elle ajoute à l'épure du dessin la vigueur de la sculpture.
Ses sculptures, fondues par Régis BOCQUEL, sont en bronze, un bronze pesant, aux patines nuancées, sombres ou claires, ou en pâte de verre, une matière transparente, laiteuse, rappelant LALIQUE.

Elle rencontre également deux peintres qui vont profondément compter dans son parcours : Pierre LAMBERT, élève de BRAQUE et ROUAULT, avec qui elle pratique la technique de l'acrylique, et Rasikh AKHMETVALIEV, peintre russe de renommée internationale, qui l'initie aux techniques de l'huile. Ces différentes rencontres sont essentielles pour cette artiste aux multiples talents.

Beaucoup de ses oeuvres sont consacrées à l'exaltation du nu féminin, elles sont autant d'hommages au corps de la femme, à ses formes et à la beauté. Elle est sociétaire de la Fondation TAYLOR depuis février 2007. Elle a déjà participé à diverses expositions en galeries ou biennales d'art. Elle a exposé à l'étranger : ITALIE, RUSSIE, ALLEMAGNE...

Elle a été choisie en 2008 pour « habiller » l'étiquette d'un grand cru classé du VAR : Château ROUBINE à LORGUES (83).

Elle a déjà participé à diverses expositions en galeries ou biennales d'art. Elle a exposé à l'étranger : Italie, Russie, Allemagne… Elle expose actuellement en permanence :

Galerie COLLECT'ARTS – CORTE en CORSE
ATELIER GALERIE" Encadrement des allées 20 bd mal Joffre à DRAGUIGNAN

Une spécialiste du Sumi-e

Sumi-e, est aussi appelé le "suiboku-ga", dessin japonais à l'encre, cette technique de dessin est née en Chine et elle a été reprise par les artistes japonais au 14e siècle grâce aux moines boudhistes Zen. La peinture Sumi-e et la calligraphie chinoise sont liées car la technique du pinceau dans ces deux disciplines est identique.
Le Sumi-e représente une forme d'art à part entière, mais c'est aussi une philosophie. Le Sumi-e est l'expression de la perception de l'artiste et il transmet l'essence ce ce qu'il représente. Contrairement à la peinture occidentale c'est la suggestion qui supplante le réalisme La peinture orientale Sumi-e est constituée principalement d'encre noire, c'est la simplification la plus élevée de la couleur en comparaison avec la peinture occidentale qui utilise toute la palette de couleur pour former lumières et ombres.

"De la transparence des pâtes de verre au ruissellement des sumis, des patines des bronzes aux densités des huiles et des techniques mixtes, son travail est traversé par le mouvement et la lumière à la fois, Corinne met en jeu le trait, l'aplat, comme une large variété de matières, utilise les pinceaux longs ou le couteau avec une égale virtuosité qui témoigne à la fois d'une parfaite maîtrise du geste et d'une spontanéité engageant chacune de ses actions créatives avec fulgurance, sans droit à l'erreur."
Jean-Claude BRUBION

"Aussi, après des années de vocalises elle a trouvé sa voie et sa voix pour chanter la sensualité, la grâce de la féminine nudité, pour en modeler les rondeurs qui deviendront bronzes, ou pâtes de verre, pour en caresser les courbes de son pinceau chargé d'encre, jouant à la fois piano et fortissimo, de finesse ou d'épaisseur, de pleins ou de déliés.
Tout n'est que la révélation de sa soif de travailler, de progresser, de la recherche d'une perfection égale aux courbes de ses modèles. Le corps prend alors tout son espace, toute sa dimension en ces poses alanguies,lascives, pensives, acrobatiques,pudiques,italiennes, rondes.
"

Olivier BONNET